Veranstaltungen
 Akademie
 Presse
 Mitglieder
 Preise
 Publikationen
 Praktikum
 Kontakt, Impressum
 Česky, English, Français, Polski
  Česky
  English
  Français
  Polski

L'Academie des Arts de Saxe




Peu après la renaissance de l'Etat de Saxe, un cercle constitutif dont faisaient entre autres partie le publiciste et essayiste Friedrich Dieckmann, le sculpteur Wieland Förster, le musicien virtuose Ludwig Güttler, le comédien Friedrich-Wilhelm Junge et l'historien de l'art Werner Schmidt, prit l'initiative de fonder l'Académie des Arts de Saxe. Le gouvernement de l'Etat libre de Saxe adhéra à ce projet et nomma en novembre 1992 un comité constitutif formé de dix-sept artistes et théoriciens de l'art de différents secteurs (architecture, arts plastiques, art d'interprétation, littérature et musique). Une fois élaborés la loi constitutive et les statuts, le Parlement de Saxe adopta le 27 mai 1994 la Loi sur la constitution de l'Académie des Arts de Saxe. Ainsi qu'il est énoncé dans le texte: la tâche de l'académie est d'encourager les arts, de soumettre des propositions dans ce sens, d'entretenir le patrimoine de l'espace culturel saxon traditionnel. Elle agit sous sa propre responsabilité et développe une activité publique.

Le ministre président de l'Etat libre de Saxe, soutenu par le Sénat de la Culture, a nommé trente membres fondateurs qui, lors de leur première réunion le 29 février 1996, ont à leur tour élu trente membres supplémentaires. Le processus de constitution de l'académie s'est achevé en mai 1996 par l'adoption des statuts et la répartition des fonctions au sein de la présidence et du sénat.

Depuis juillet 2017 Holk Freytag, le metteur en scène et ancien directeur du Théatre Publique de Dresde est président de l'académie. Vice-président est le compositeur Prof. Franz Martin Olbrisch.

L'Académie des Arts de Saxe compte actuellement 164 membres, dont des membres par correspondance des pays suivants : Autriche, Chili, Danemark, France, Hongrie, Pologne, Slovaquie, Suisse, République tchèque et Ukraine.

Cette académie est, en Allemagne, la plus jeune des trois académies à cinq sections au niveau régional. Née à l'époque du renouveau démocratique ayant marqué la réunification de l'Allemagne, elle se définit dans ses statuts comme une collectivité d'artistes et de théoriciens de l'art qui défend la liberté et la revendication des arts vis-à-vis de l'Etat et de la société et fait connaître à l'opinion publique d'importantes prestations artistiques de notre temps. Dans le préambule des statuts, l'académie est appelée, dans la réflexion sur les arts, à avoir des vues du présent et du passé qui préconisent un avenir digne de l'homme. Il s'agit de promouvoir les conceptions d'une culture allemande pouvant contribuer, dans son contexte international, à la cohérence de la société.

En ce début du XXIe siècle également, l'Académie des Arts de Saxe reste fidèle, dans ses activités, aux deux idées essentielles qui l'ont guidée depuis sa constitution. La tâche de cette institution promotrice des arts dans l'espace culturel d'Allemagne centrale, située territorialement entre ses consoeurs de Berlin et Munich, est de rendre vivante, dans le contexte de la culture nationale allemande, la richesse artistique et intellectuelle qui, au cours des ans, est restée spécifique à la patrie de la Réformation. Et elle entend jeter des ponts avec les pays voisins de l'Europe du centre et du sud-est pour que la culture soit plus accessible comme lien dans le processus d'unification européen.



 
Loi sur la constitution
 
Statuts